Les coccinelles ne piquent pas,

Ne transmettent aucune maladie

Ni n’infestent les approvisionnements alimentaires.

Son utilité

Une espèce de coccinelles, la coccinelle asiatique, a été introduite en Amérique du Nord au cours des années 1970 pour lutter contre les pucerons et d’autres insectes ravageurs des cultures.

Ses caractéristiques

Son cycle de reproduction vigoureux et son habileté à résister aux rigoureux hivers lui ont permis de devenir l’une des espèces prédominantes au Canada.

Elle est un peu plus grosse que les espèces indigènes, soit entre 6 et 10 mm de long, et sa couleur peut varier du jaune moutarde à un orange rougeâtre foncé.

Son met préféré

Durant l’été, les coccinelles se nourrissent d’insectes à carapace molle comme les pucerons et les cochenilles. Les pucerons sont le repas préféré des coccinelles.

Et en hiver?

Lorsque l’automne approche et que les températures chutent, la plupart des coccinelles se préparent à passer l’hiver sur le sol de la forêt, souvent à la base des arbres, sous de l’écorce, des feuilles ou d’autres débris.

Saviez-vous que…

Les coccinelles peuvent vivre jusqu’à deux ou trois ans si les conditions sont favorables.

Durant l’hibernation, les coccinelles tirent leur énergie de leurs réserves de graisse.

Les points d’une coccinelle pâlissent à mesure qu’elle vieillit.

Les coccinelles peuvent sécréter un liquide dans les articulations de leurs pattes qui leur donne mauvais goût. Leur coloration sert probablement à signaler aux autres animaux qu’elles ont un goût infect. Une coccinelle qui se sent menacée peut faire la morte et sécréter cette substance pour se protéger.

Les coccinelles mâchent d’un côté à l’autre, contrairement aux humains qui mâchent de haut en bas.

En vol, une coccinelle bat ses ailes 85 fois à la seconde.

Source : Santé Canada

http://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/pubs/pest/_pnotes/ladybug-coccinelle/index-fra.php